11 juin 2012

L’art en ville: quel équilibre entre une évolution indispensable des lieux de vie et le devoir de sauvegarde des oeuvres d’art? L’art en ville : quel équilibre entre une évolution indispensable des lieux de vie et le devoir de sauvegarde des oeuvres d’art?

La Municipalité de la Ville de Pully
vous invite à un débat public sur le thème de :

“L’art en ville : quel équilibre entre une évolution indispensable
des lieux
de vie et le devoir de sauvegarde des oeuvres d’art?”

lundi 18 juin 2012 à 18h30, au Foyer de la Maison Pulliérane, à Pully

Flyers du débat en PDF

Ce débat public sera animé par les orateurs/trice suivants :

  • Monsieur Gil Reichen, Syndic de Pully,
  • Madame Yasmine Char Wegmuller
    Directrice du théâtre de l’Octogone à Pully,
  • Monsieur Jean Lecoultre, Artiste,
  • Monsieur Grégoire Junod,
    Conseiller municipal en charge de la culture à Lausanne,
  • Monsieur le Prof. Philippe Kaenel,
    faculté des Lettres de l’Université de Lausanne, section histoire de l’art,
  • Monsieur Christian Jelk, Président de Visarte Vaud et architecte.

La modération de ce débat sera assurée par Monsieur Christophe Passer,
rédacteur en chef adjoint de l’Hebdo. Un apéritif sera servi au terme du débat.
Tout en espérant pouvoir compter sur votre présence, nous vous adressons,
Madame, Monsieur, nos salutations les meilleures.

Pour la Municipalité

Sébastien Longchamp

 

Ville de Pully
Service de l’administration générale et affaires culturelles
Avenue du Prieuré 2 – CP 63 – 1009 Pully

T 021 721 31 22
sebastien.longchamp@pully.ch
www.pully.ch

 

Document à télécharger:

7 juin 2012

ART + TECHNOLOGIE

Table ronde et discussion …
Vendredi 8 juin, 2012 à 20h Campus Arc 2,
Espace de l’Europe 11, Neuchâtel

Visarte Neuchâtel, la Haute Ecole Arc Ingénierie et l’association tskz organisent le 8 juin à 20h une conférence et table-ronde autour de l’interaction entre recherche technologique et création artistique, avec de nombreux intervenants.

Lors de cet évènement ouvert au public et dans un cadre convivial, plusieurs réalisations et expériences personnelles seront présentées et discutées, ainsi que les motivations et les possibilités concrètes de montage de partenariats dans les contextes existant et à venir.

Toutes les personnes intéressées sont les bienvenues, qu’elles soient artistes, scientifiques, chercheurs, médiateurs artistiques ou simple curieux.

Intervenants
Irène Hediger, Artists-in-labs, Zürich Yannick Marzin, MA scène nationale, Montbéliard Alina Mnatsakanian, artiste, Visarte-Neuchâtel Max Monti, HE-Arc Ingénierie Jill Scott, artiste, Artists-in-labs, Zürich Charly Sicard et Patrick Zanoli, Ars Numerica, Montbéliard François Tièche, tskz

Verre de l’amitié offert
Conférence publique et gratuite

 


Document à télécharger:

7 juin 2012

Neuvième biennale d’art sacré actuel (BASA 2013)

du 26 septembre au 21 décembre 2013
à l’espace culturel Confluences-Polycarpe

La biennale d’art sacré actuel (art contemporain)

L’association Confluences-Polycarpe, avec le partenariat du service d’Eglise
arts, cultures et foi –diocèse de Lyon, organise la neuvième Biennale
d’Art Sacré Actuel qui aura lieu de fin septembre à fin décembre 2013.

Le thème de cette neuvième biennale est : Fragilité !
Fragile, dans un joyeux désir, je prends le chemin vers l’autre (Autre).

Demander le cahier des charges à Confluences-Polycarpe.
25 rue René Leynaud, 69001 Lyon

Cahier des charges à télécharger ici en PDF

Peintures, sculptures, photographies, installations… y sont attendues ;
soit toutes oeuvres émanant d’artistes vivants.
Les vidéos et expressions virtuelles ne sont pas exclues,
mais exigent un matériel que nous ne pouvons pas fournir.
Ce dernier est à la charge du créateur.

Le thème

De tous les thèmes proposés par les artistes à la rencontre bilan de la session 2011, pour la biennale d’art sacré actuel 2013 nous avons retenu : Fragilité !.

« Nés fragiles, nous terminons notre vie dans la fragilité et le milieu de nos existences est inévitablement parsemé d’expériences de fragilisations que nous cherchons à éviter sans jamais parvenir à y échapper tout à fait. Tout semble indiquer que notre condition humaine nous inscrit dans une tension permanente entre une robustesse jamais acquise et une fragilité toujours latente. Dans une société prônant avant tout les idées de contrôle, de perfection, d’indépendance, quel sens donner à la fragilité humaine ? Peut-on l’appréhender comme une richesse, quelque chose qui aide à grandir ? Fragilité implicitement jugée dangereuse, interdite, par un monde qui rêve aussi de répétition infaillible et de robotisation. Mais fragilité qui ouvre, parfois, des failles libératrices insoupçonnées ». Cathocité, 23/03/2011

Kénose du Christ ; kénose de Dieu face au désir de performance.
« Comment penser le rapport entre la transcendance et l’immanence ? Un verset des Psaumes semble d’abord écarter ce rapport : « Les cieux sont à l’Eternel, mais la terre, Il l’a octroyée aux fils de l’homme ». Le thème de la descente du divin est largement développé dans la théologie sous le nom de « kénose » ou humilité de Dieu consentant, selon Emmanuel Lévinas, à descendre jusqu’aux conditions serviles et les plus fragiles de l’humain. Souvent en effet, dans la Bible hébraïque, Dieu est présent et sensible aux souffrances des hommes. Il est nommé dans les Psaumes : « Celui qui guérit les coeurs brisés et panse leurs blessures ». S’Il réside dans les hauteurs, Il « abaisse ses regards » et porte son souci vers la femme stérile plus désespérée que l’indigent. De nombreux textes bibliques et commentaires associent la puissance de Dieu à son humilité, sa proximité à la souffrance : « Il est aussi dans les coeurs contrits et humbles, pour ranimer le coeur des affligés » dit Isaïe ». Plaidoyer pour un droit à la fragilité, Monique Lise Cohen d’après Catherine Chalier et Emmanuel Lévinas, 24/01/2009. « Où donc notre fragilité peut-elle trouver repos et sécurité, sinon dans les plaies du Sauveur ? Je m’y sens d’autant plus protégé que son salut est puissant. L’univers chancelle, le corps pèse de tout son poids, le diable tend des pièges ; je ne tombe pas, car je suis campé sur un roc solide. » St Bernard

 

Candidature

Tous les artistes souhaitant exposer doivent envoyer,
avant le 30 septembre 2012 un ensemble d’éléments témoignant de leurs oeuvres. Chaque candidature doit donc comprendre :

– un CV d’artiste
– des photos montrant le travail de l’artiste
– des coupures de presse à propos des expositions collectives et personnelles
– un texte expliquant comment l’artiste entend traiter le thème : Fragilité !
Fragile, dans un joyeux désir, je prends le chemin vers l’autre (Autre).

La commission se prononcera au cours du mois de décembre 2012. Le candidat aura alors jusqu’en juillet 2013 pour travailler son thème, date à laquelle sera composé le catalogue de la future exposition.


Plus d’information dans le « cahier des charges » à demander à Confluences.
Confluences-Polycarpe 25 rue René Leynaud 69001 Lyon
ou disponible en PDF ici.

http://www.confluences-polycarpe.org/biennale.html
Confluences.beau@orange.fr

 


Document à télécharger: