28 janvier 2014

Rapport Activité 2013, programme 2014

 

Document à télécharger:

25 janvier 2014

DOUBLE V 8# : APPEL A CONTRIBUTION

DOUBLE V #8 – Un séjour tout provisoire
Visarte.Vaud (Zivo et Stéphane Fretz, éd.)
«Un livre n’est pas fait pour être lu, il est fait pour être là.» Jean Cocteau
En 1931, C.F. Ramuz écrivait à l’attention des lecteurs de la Revue Aujourd’hui: «Les journaux ne sont pas une matière bien singulière. Ils sont une marchandise matérielle: pourtant ils ne servent à rien quant à la matière, c’est-à-dire qu’ils ne satisfont à aucun besoin du corps. Nés de l’esprit (quelle que soit sa qualité) ils font retour à l’esprit, et n’ont en quelques sortes dans le papier et l’encre (qui sont la marchandise réelle) qu’un séjour tout provisoire, d’où le sens (qui seul compte) est toujours prêt à s’évader.»
Force est de constater que cent ans plus tard, ce séjour tout provisoire est en passe d’être définitivement abandonné. Le sens circule par d’autres moyens, et lorsqu’il lui arrive de vouloir se matérialiser sous forme d’encre et de papier, c’est accompagné de l’avertissement «Réfléchissez avant d’imprimer». Soit: le livre a vécu. Ou plus exactement il est en train de quitter la forme matérielle qu’il a revêtue durant ces cinq derniers siècles pour partir ailleurs. La forme qu’il quitte a un nom: le codex, la forme qu’il va prendre ne nous intéressera pas ici. Ce qui nous intéresse, c’est ce qui reste du codex, une fois que le livre, la lecture, le sens (comme dit Ramuz) l’a quitté. Une forme vide? Un souvenir? Une légende? Une aura? Un peu de tout cela sans doute. C’est ce que ce numéro de la revue DOVBLE V se propose d’interroger.

La revue sera divisée en deux chapitres principaux, pour lesquels nous faisons cet appel à contribution.
1. Unica (La table aux livres)
2. Le codex, même (Bookporn)

LE CHAPITRE UNICA (LA TABLE AUX LIVRES) est issu d’une expérience menée par Zivo au cours des dernières éditions des Rencontres romandes du livre d’artiste Tirage limité. Une table, un artiste, un livre unique, un visiteur. Le livre autour duquel se fait la rencontre est unique. Il a été fabriqué de la main de l’artiste, parfois c’est jusqu’au papier qui est fabriqué artisanalement. L’artiste tourne les pages face au visiteur, une conversation s’engage. Une rencontre se fait. Le visiteur ne pourra pas emmener le livre avec lui. Aucun échange marchand ne s’opère. Le livre a été là, le soir tombé il retourne dans les archives de son auteur.
Pour ce chapitre nous collectons principalement des images, des exemples de livres uniques.

Indications techniques:
Envoi de fichiers: Format A3 horizontal, 400dpi, jpg. Titre du document: votre nom-titre.jpg, veuillez envoyer un fichier texte à part contenant: Votre nom, titre de l’œuvre, année, technique et votre mini-bio constituée de votre nom, date et lieu de naissance, lieu de résidence actuel et vos réponse à l’une ou deux de ces questions (500 signes max): le livre dans lequel j’habiterais; le livre qui manque encore.
Titre du document: votre nom-notice.doc Envoi d’originaux: au secrétariat de Visarte accompagné des même indications (Notice à envoyer en double par mail).
Délai pour les envois le 31 mars 2014.

 

LE CHAPITRE LE CODEX, MÊME (BOOKPORN), s’intéresse à ce qui rend le livre unique en dehors des unicas d’artistes. Il est né de la découverte d’un site, un tumblr qui joue autour de l’imaginaire du livre sans s’intéresser à son contenu. On pourrait dire que ce site est consacré au fétichisme du codex. Ce tumblr s’appelle Bookporn. Le titre dit assez bien la quête insatiable du livre à partir de la seule contemplation de sa matérialité. Cette fascination de la matérialité du livre se fixe sur plusieurs aspects: le livre dédicacé, annoté, corné; le livre de chevet; le livre en train d’être lu (si possible par un/e pin-up ou une célébrité); le livre de seconde main (je remarque que si je supporte bien de voir une pile de livres neufs identiques dans une librairie, je ne supporte pas de voir deux fois le même livre chez un bouquiniste, ça fait tout de suite solderie); le livre associé à d’autres dans une pile personnelle (la composition de chaque bibliothèque ou de chaque «coffee table» cherche à faire de l’unique avec des livres qui ne le sont pas forcément);
la bibliothèque qui prend des formes de plus en plus sculpturales et où l’on sent que sa fonction n’est pas de conserver les livres mais d’en faire un spectacle. J’ajouterais à la liste les livres qu’on a perdu mais dont on se souvient; les livres qui apparaissent en rêve, j’en oublie sans doute. Nous pressentons les chapitres suivants: le livre fantasmé (livres imaginaires, perdus, etc); le livre habité (bibliothèques, tours, colonnes, etc); le livre qui parle (messages formés par des titres empilés ou juxtaposés, rébus, énigmes, etc); Le livre éventail (scènes de lecture, de personnes lisant ou tenant un livre).
Pour ce chapitre nous collectons principalement des photographies et des textes: récits, essais, souvenirs personnels, fictions etc.

Indications techniques:
Envoi de fichiers images: Format A3 horizontal, 400dpi, jpg. Titre du document: votre nom-titre.jpg, veuillez envoyer un fichier texte à part contenant: Votre nom, titre de l’œuvre, année, technique et votre mini-bio constituée de votre nom, date et lieu de naissance, lieu de résidence actuel et vos réponse à l’une ou deux de ces questions (500 signes max): le livre dans lequel j’habiterais; le livre qui manque encore. Titre du document: votre nom-notice.doc
Envoi de fichiers textes: Format .doc, .txt ou .rtf, 10’000 signes max.
Délai pour les envois le 31 mars 2014.

 

Avec nos cordiales salutations,
Pour le comité:
Stéphane Fretz

14 octobre 2013

Remise de l’estampe visarte.vaud 2013

Aux membres actifs et aux membres-amis de visarte.vaud

Chères amies, chers amis, chers artistes,
Nous vous convions à la remise de l’estampe visarte.vaud 2013. L’estampe est l’oeuvre de Frédéric Clot, et elle est tirée sur les presses de Raynald Métraux à Lausanne.

Nous vous donnons rendez-vous le samedi 2 novembre 2013 entre 11h et 15h à l’atelier Raynald Métraux,
Côtes de Montbenon 6, à Lausanne (Flon).

Nous vous attendons en présence de l’artiste pour échanger,
boire et grignoter.

 

Christian Jelk
président